parislamer.over-blog.com

Articles récents

Un dimanche dans le 9-3

24 Mai 2014 , Rédigé par La Boussole Affolée

Un dimanche dans le 9-3

Aubervilliers, La Courneuve, Stdenis, pierrefitte stains, Dimanche, l'affolante a sillonné les parcs et les ruelles entre les pâquerettes, les pavés et les enfants qui courent : "whaAAaah!! une vraie limousine !!".

L'affolante est de retour!

11 Avril 2014 , Rédigé par La Boussole Affolée

L'affolante est de retour!

Après quelques mois d'hivernage bien mérités, notre bolide au long cou et au panache alu à repris du service samedi dernier à la fête de la trôle dans le 12e

Au menu : cartes de tarot avec au dos une aventure et un défi à relever à bord de l'affolante, succès énorme!

Le maker faire de Rome, on en parle dans les Inrocks

12 Octobre 2013 , Rédigé par La Boussole Affolée

Le maker faire de Rome, on en parle dans les Inrocks
Le maker faire de Rome, on en parle dans les Inrocks

Extraits :

"Pour qui ne verrait encore dans le mouvement maker qu’un sympathique rassemblement de Géo Trouvetout connectés, l’heure de la mise à jour est arrivée. “Comme avec l’industrie de l’ordinateur, on est à ce moment où arrivent les problèmes – et les opportunités”, pointe Sterling. La bascule se joue dans la coexistence, jusque-là bon enfant, entre projets d’amateurs passionnés – robot en forme de cafard géant, jerrican reconverti en haut-parleur, imprimante 3D qui marche au Nutella… – et shows à l’américaine, telle cette conférence intitulée “The Business of Making” qui a vu défiler, en mode télé-crochet, des projets en recherche de fonds, soumis au vote du public. Comme le dit le souriant Pino Tripaldi, chargé d’organiser l’événement pour la Chambre de commerce de Rome, “notre travail, c’est de transformer les idées en entreprises”.



Mais le business est-il soluble dans la philosophie maker, qui prône l’ouverture du code, les pratiques collaboratives et le droit à la réplication ? "

.../...

Quant à Bruce Sterling, il n’y va pas par quatre chemins :



“Souvent, l’Open Source, c’est assez moche, que ce soit le matériel ou les logiciels. Mais le matériel Open Source italien est plutôt pas mal. Et puis c’est moins cher, et ça s’améliore plus vite, alors que les brevets coûtent cher, c’est un système corrompu, et pas très fonctionnel. Donc oui, peut-être que tout ça va changer le système économique. Mais vous savez, peut-être que le système économique va s’effondrer de lui-même, aussi. »

http://www.lesinrocks.com/2013/10/07/actualite/les-makers-croisee-chemins-11433766/

Sommes nous devenus des Makers?

9 Octobre 2013 , Rédigé par La Boussole Affolée

Sommes nous devenus des Makers?

Les deux rigolos qui posent sur la photo sont des garçons formidables, ok. Mais le maker de l'affolante, c'est surtout Jeremie. Hommage à notre Maker à nous. La boussole affolée à imaginé l'aventure qui pouvait en découler...comme disait jadis une marque nationale, "inventez la vie qui va avec", et bien nous avons déjà changé d'emploi du temps avec cette voiture à pédales, croyez moi...

Julien

L'affolante sous les arcades, et face aux arcades

7 Octobre 2013 , Rédigé par La Boussole Affolée

Sous les grandes colonnes du Palais des Congrès, Jérémie discute technique, tandis que le mécano de la Générale au second plan rêvasse.

Sous les grandes colonnes du Palais des Congrès, Jérémie discute technique, tandis que le mécano de la Générale au second plan rêvasse.

Devant le Vatican, pour proposer au nouveau Pape, qui est paraît-il prêt à faire bouger les lignes, une nouvelle version écologique de la voiture officielle : nom provisoire, "l'affolante papamobile"

Devant le Vatican, pour proposer au nouveau Pape, qui est paraît-il prêt à faire bouger les lignes, une nouvelle version écologique de la voiture officielle : nom provisoire, "l'affolante papamobile"

Le stand de l'affolante devant le palazzo de congresso

4 Octobre 2013 , Rédigé par La Boussole Affolée

Le stand de l'affolante devant le palazzo de congresso

Au commencement, il n'y avait rien. Et puis on nous a prêté une barrière de sécurité, nous avons composé, greffé, découpé, scotché, bref nous avons montré que la boussole est un maker faire à toute épreuve!

Sucess story de l'affolante au maker faire à Rome

4 Octobre 2013 , Rédigé par La Boussole Affolée

Sucess story de l'affolante au maker faire à Rome

S'il te plaît, dessine moi une coque amphibie...

29 Août 2013 , Rédigé par La Boussole Affolée

Après s'être ensablée à 2 pas de la mer, sur une plage qui porte un trou dans son nom et un trésor en son trou, une absurde nécessité apparaît aux aventuriers de l'Affolante : dessiner une coque.

Comme l'a très bien compris Saint Exupery, il est des mystères auxquels on n'ose pas désobéïr.

"Il y a six ans, j'avais une panne dans le désert du Sahara. Quelque chose s'était cassé dans mon moteur. Et comme je n'avais avec moi ni mécanicien, ni passagers, je me préparai à essayer de réussir , tout seul, une réparation difficile. C'était pour moi une question de vie ou de mort. J'avais à peine de l'eau à boire pour huit jours

Le premier soir je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toutes les terres habitées. J'étais plus isolé qu'un naufragé sur un radeau au milieu de l'océan. Alors vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand une drôle de petite voix m'a réveillé. Elle disait: - S'il te plaît... dessine-moi un mouton

J'ai sauté sur mes pieds comme si j'avais été frappé par la foudre. J'ai bien frotté les yeux. J'ai bien regardé. Et j'ai vu un petit bonhomme tout à fait extraordinaire qui me considérait gravement.

Mais mon dessin, bien sûr, est beaucoup moins ravissant que le modèle. Ce n'est pas ma faute. J'avais été découragé dans ma carrière de peintre par les grandes personnes, à l'âge de six ans, et je n'avais rien appris à dessiner, sauf les boas fermés et les boas ouverts.

Je regardai donc cette apparition avec des yeux tout ronds d'étonnement. N'oubliez pas que je me trouvais à mille milles de toutes les régions habitées. Or mon petit bonhomme ne me semblait ni égaré, ni mort de fatigue, ni mort de faim, ni mort de soif, ni mort de peur. Il n'avait en rien l'apparence d'un enfant perdu au milieu du désert, à mille milles de toute région habitée. Quand je réussis enfin à parler, je lui dis:

- Mais... qu'est-ce que tu fais là?

Et il me répéta alors, tout doucement, comme une chose très sérieuse:

  • S'il te plaît... dessine-moi un mouton.

Quand le mystère est trop impressionnant, on n'ose pas désobéir. Aussi absurde que cela me semblât à mille milles de tous les endroits habités et en danger de mort, je sortis de ma poche une feuille de papier et un stylographe. Mais je me rappelai alors que j'avais surtout étudié la géographie, l'histoire, le calcul et la grammaire et je dis au petit bonhomme (avec un peu de mauvaise humeur) que je ne savais pas dessiner. Il me répondit :

-Ça ne fait rien. Dessine-moi un mouton.

Comme je n'avais jamais dessiné un mouton je refis, pour lui, l'un des deux seuls dessins dont j'étais capable. Celui du boa fermé. Et je fus stupéfait d'entendre le petit bonhomme me répondre: -Non! Non! Je ne veux pas d'un éléphant dans un boa. Un boa c'est très dangereux, et un éléphant c'est très encombrant. Chez moi c'est tout petit. J'ai besoin d'un mouton. Dessine-moi un mouton. Alors j'ai dessiné. Il regarda attentivement, puis: -Non! Celui-là est déjà très malade. Fais-en un autre. Je dessinai: Mon ami sourit gentiment, avec indulgence: -Tu vois bien... ce n'est pas un mouton, c'est un bélier. Il a des cornes. Je refis donc encore mon dessin. Mais il fut refusé, comme les précédents : -Celui-là est trop vieux. Je veux un mouton qui vive longtemps.

Alors, faute de patience, comme j'avais hâte de commencer le démontage de mon moteur, je griffonnai ce dessin-ci. Et je lançai: -Ça c'est la caisse. Le mouton que tu veux est dedans. Mais je fus bien surpris de voir s'illuminer le visage de mon jeune juge: -C'est tout à fait comme ça que je le voulais! Crois-tu qu'il faille beaucoup d'herbe à ce mouton ? -Pourquoi ? -Parce que chez moi c'est tout petit... -Ça suffira sûrement. Je t'ai donné un tout petit mouton. Il pencha la tête vers le dessin: -Pas si petit que ça... Tiens ! Il s'est endormi...

Et c'est ainsi que je fis la connaissance du petit prince."

Antoine De Saint-Exupéry

Le Petit Prince

S'il te plaît, dessine moi une coque amphibie...

Les gestes du bricoleur

29 Août 2013 , Rédigé par La Boussole Affolée Publié dans #geste bricoleur

Dans l'atelier de Jérémie, en juillet 2013, ça coupe par ici, ça ajuste et ça tourne, ça fraise par là, ça perce, ça soude, ça réajuste, ça tisse, ça recoupe,.... Sur ces images, l'atmosphere de l'atelier, et un simple échantillon de ces gestes. Au total une dizaine de valeureux bricoleurs ont prêté une main à la fois, forte et délicate à l'Affolante.

1 2 3 4 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog