Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
parislamer.over-blog.com

La Boussole Affolée (genèse)

Rédigé par La Boussole Affolée

En 1997, le collectif de citoyens "Ayons Envie" se forme pour stimuler et développer les principes poétiques et ludiques au coeur de l'ordre politique qui organise nos villes et notre quotidien. Affichages, manifeste, et premiers événements protéiformes : détour de Paris par la ceinture (une exploration collective organisée toute une journée autour de paris en porte à porte), Occupation de lavomatic durant 17h (pour un nouvelle intimité collective), Manifestation de pere noël en colère devant les grands magasins (contre le metro-boulot-cadeau)...

En 2002, au journal officiel, elle "se donne pour objet du désir. Elle vise à l'exploration des territoires de l'imaginaire laissés en friche dans l'ombre des formes dominantes et constituées". L'association est une forme, mais le principe est toujours purement gratuit, totalement amateur, et sans autorisation. Nous nous baptisons La Boussole Affolée pour poursuivre notre chemin dans des directions imprévisibles, à la lisière d'une ville réelle et imaginaire :

- le Costarnaval : un cortège en costard cravate au coeur des quartiers de bureau pour jouer avec les seuls déguisements dont le regroupement est légal, et finir en bateau gonflable dans la cour carrée du louvre.

- le Carnavalpage : Ascension de la rue des Pyrenees déguisés en mouton pour une 1ere transhumance urbaine et redécouvrir les traces de la montagne à Paris à saute-mouton.

- Le déréglement de copropriété : un atelier d'écriture qui vise à rédiger des nouveaux règlements de copropriété en s'inspirant des mots entre voisins, et des règlements intérieurs de tous poils.

- L'attaque Pirate du CanauxRama : grace à un bel abordage, nous récupérons un trésor caché dans un bateau de touristes pour le redistribuer à la foule. Et nous libérons chez les passants l'instinct du Pirate mis à mal par les plans vigipirate.

- Le détournement du parcours santé de vincennes : par une nouvelle signalétique et des ateliers, un dimanche matin consacré à un parcours forestier absurde et poétique qui piège les sportifs.

- La rumeur du canal : La création d'une rumeur sur les mystérieux bouillonnements du canal, des traces géantes aux revues de presse pour préparer l'apparition d'un monstre marin rose aux fêtes du canal.

- La revue d'anthropologie sauvage : Une revue décennale qui fouille les formes sauvages, libres et confondantes de notre humanité ordinaire.

- Le banc à la con : exposition d'objets inutiles et présentation d'un designer imaginaire autour d'un banc de métro anti SDF et anti flaneurs.

- Election de miss monstres : En sortant du grand tapis roulant du métro Chatelet, nous proposons aux passants de voter pour des monstres qui prennent la place des publicités qui les hantent le long du tapis. Une 2e élection a eu lieu après au Studio de l'Ermitage.

- Tous à la campagne : La construction de candidats imaginaires, des ateliers et un meeting public pendant la campagne présidentielle 2013

- Fin d'interdiction de rêver ! : 180 panneaux et 9 portes installés pour dessiner le territoire poétique du Festiv'Aligre. Une invitation à la réappropriation de l'espace public.

Peu d'images sont accessibles pour le moment dans nos greniers... mais nos histoires sont avant tout à vivre, à imaginer et à raconter.Peu d'images sont accessibles pour le moment dans nos greniers... mais nos histoires sont avant tout à vivre, à imaginer et à raconter.
Peu d'images sont accessibles pour le moment dans nos greniers... mais nos histoires sont avant tout à vivre, à imaginer et à raconter.Peu d'images sont accessibles pour le moment dans nos greniers... mais nos histoires sont avant tout à vivre, à imaginer et à raconter.
Peu d'images sont accessibles pour le moment dans nos greniers... mais nos histoires sont avant tout à vivre, à imaginer et à raconter.Peu d'images sont accessibles pour le moment dans nos greniers... mais nos histoires sont avant tout à vivre, à imaginer et à raconter.Peu d'images sont accessibles pour le moment dans nos greniers... mais nos histoires sont avant tout à vivre, à imaginer et à raconter.
Peu d'images sont accessibles pour le moment dans nos greniers... mais nos histoires sont avant tout à vivre, à imaginer et à raconter.Peu d'images sont accessibles pour le moment dans nos greniers... mais nos histoires sont avant tout à vivre, à imaginer et à raconter.

Peu d'images sont accessibles pour le moment dans nos greniers... mais nos histoires sont avant tout à vivre, à imaginer et à raconter.

France Inter et La Boussole Affolée à propos des "Pirates du Canal".

Partager cette page

Repost 0